Qui n’a pas entendu parler de stratégie de Mobilité Interne et de ses enjeux ? Plébiscitée par les collaborateurs, argument fort de Marque Employeur pour attirer les candidats et véritable tremplin en recrutement…Favoriser l’évolution interne apporte beaucoup à ceux qui en font leur priorité. Elle peut représenter plus de 60% des recrutements VS une moyenne nationale de 5% en 2019[1]… C’est plutôt pas mal non ?!

Alors quelles sont les clés pour réussir ? On vous en dit plus …

1/ La Mobilité Interne : rappel des bases

Il existe 2 sortes d’évolution interne :

La mobilité verticale : la plus connue, c’est la promotion interne. Le collaborateur prend des responsabilités plus importantes par rapport à son ancien poste. Il y a généralement une augmentation de salaire.

La mobilité horizontale (transversale ou géographique) :  le collaborateur évolue, sans monter dans la hiérarchie. Il change de poste ou de métier (la transversale) ou migre géographiquement (en gardant la même fonction ou non d’ailleurs).

La Mobilité Interne, c’est …

1. Développer un réel management des Ressources Humaines :

Miser sur le capital humain de l’entreprise en l’adaptant aux besoins de celle-ci. Cela vient compléter et renforcer (sans la supplanter) la stratégie de recrutement vers l’externe.

2. Solliciter l’interne avant l’externe et :

  • Réduire les coûts et délais de recrutement
  • Diminuer le temps d’intégration grâce à un Onboarding facilité. Pour vous y aider, découvrez notre checklist pour un Onboarding au TOP !
  • Atténuer les risques du recrutement : le collaborateur est connu de son entreprise et inversement… L’adhésion sur les valeurs et le fonctionnement de chacun est déjà bien amorcée.

3. Fidéliser les collaborateurs en répondant à leurs attentes d’évolutions professionnelles sans quitter un environnement connu et apprécié (VS la mobilité externe).

4. Valoriser sa Marque Employeur en apportant des preuves concrètes sur les évolutions internes possibles.

2/ Développer la culture de la Mobilité Interne, la 1ère clé

Seulement 5% des entreprises ont recruté via la Mobilité Interne en 2019.[2] Ce pourcentage indique notamment : un potentiel sous-exploité et un réflexe non développé des entreprises à solliciter l’interne avant l’externe … Instaurer la culture de l’évolution interne permet de diriger instantanément vos collaborateurs et vos managers (et recruteurs) vers l’« Internal First » 😉.

Grace à :

✅  L’impulsion de la Direction.

Une Direction motrice dans cette stratégie permettra de donner l’exemple et une mise en place beaucoup plus rapide. Une culture d’entreprise n’a de sens que si elle est portée et soutenue par la Direction.

Une grande Transparence.

En ouvrant le dialogue sur les recrutements, vous donnerez ainsi la possibilité à vos collaborateurs de répondre à vos appels, sans peur !
En effet, un collaborateur, exprimant une envie d’évoluer, se découvre auprès de sa hiérarchie. Agir en toute transparence lui permet d’oser !

Une Implication des managers.

Ils sont en première ligne. Les postes à pourvoir se trouvent dans leur équipe … ainsi que les collaborateurs/candidats. Donnez leur envie de faire évoluer et grandir leur équipe au sein de l’entreprise (pas seulement dans leur service) !

💡Impliquer les managers en amont permettra leur adhésion au projet et à la culture instaurée. Ils feront ainsi plus de promotion des possibilités internes et « lâcheront leurs pépites » plus facilement.

3/ Anticiper, la 2ème clé du succès

Pour travailler en amont sa stratégie de Mobilité Interne et préparer ses collaborateurs au changement, il faut avoir une vision globale des possibilités d’évolution. C’est à dire connaître et comprendre les métiers qui existent dans la société.

Il faut également anticiper les conséquences de la Mobilité Interne sur les services concernés et sur les collaborateurs.

N'oubliez donc pas de :

🔎 Prévoir les changements dans les équipes suite aux départs pour pallier rapidement :

    • L’augmentation de la charge de travail
    • Le poste vacant
    • Les nouveaux recrutements à prévoir

NB : Sans oublier, de donner l’occasion au manager et son équipe de discuter de l’éventualité d’une réorganisation, le temps de réintégrer un nouveau collaborateur.

🔎 Cartographier les compétences internes afin de bien déterminer :

  • les mouvements et besoins à venir
  • d’identifier les collaborateurs susceptibles de correspondre à vos évolutions.

🔎 Favoriser la formation pour permettre à vos collaborateurs de postuler en interne.

🔎 Offrir la possibilité à vos collaborateurs de comprendre les métiers en interne et les découvrir !

💡 Pour faire découvrir les métiers présents dans votre société : L’organisation, systématique ou sur demande, de « vis ma vie » ou de journées d’immersion peut être un bon moyen.  Cela peut se faire dans des services transversaux qui recruteront ou dans l’ensemble des services. Vos collaborateurs auront ainsi une vision globale des métiers présents dans l’entreprise… Et de leur, éventuel, prochain poste 😊 !

4/ Se structurer, la 3ième clé du succès de votre Mobilité Interne

Structurer sa politique permet d’établir des bases sur lesquelles s’appuyer et se référer au fil du temps.

Pour établir votre processus, il faut

📝 Se poser les bonnes questions pour définir le cadre

Quelle réglementation (charte et règles) mettre en place, quelles sont les modalités, qui est éligible à la Mobilité Interne, quelle personne est responsable ou référente, quels postes sont concernés etc. ?

📝 Créer des relais internes

Impliquer des acteurs de cette stratégie (direction, management, service RH etc.) développe également l’adhésion du plus grand nombre et crée des relais naturels et référents.

📝 Bâtir une communication visible, accessible et intelligible de cette nouvelle politique à destination de vos collaborateurs.

Ils en connaîtront ainsi toutes les modalités (bien en amont).

📝 Établir « comment vous allez communiquer en interne les possibilités ? »

Avant de lancer votre stratégie, il est fondamental de réfléchir sur « comment les collaborateurs consulteront-ils les offres et comment vont – ils y postuler ? »

📝 Définir l’outil dont vous allez avoir besoin pour faciliter votre stratégie.

A la différence de la bourse à l’emploi (passive dans son fonctionnement envers les collaborateurs), un outil dédié à la Mobilité Interne permet de démultiplier ses résultats.

💡 Une solution digitale spécifique, comme Keycoopt System, fonctionne via une stratégie de push avec un algorithme de matching. Cela permet de cibler et de diffuser les bonnes annonces auprès des bons collaborateurs …. Et donc de les engager dans la stratégie de Mobilité Interne.

5/ Animer sa stratégie, 4ème clé du succès.

Comme pour le programme de cooptation, la stratégie de Mobilité Interne s’anime. Même avec une adhésion forte au projet, l’engagement peut s’affaiblir. L’animation de votre stratégie permet d’être pro-actif et de rester dans l’esprit des collaborateurs.

Définissez bien en amont votre plan d’animation

❓ Qui est en charge ?

❓ Quels canaux utiliser ?

❓ Quel contenu diffuser (annonces, valorisation des collaborateurs et des managers impliqués etc… ) ?  

❓ Quelles actions seront mises en place ? Sur quelle fréquence ? 

Etc…

💡  Petit Astuce pour votre animation : Pensez à mutualiser les actions de cooptation et de Mobilité Interne lorsqu’elles le permettent.  

Pour conclure et comme « une image vaux mieux qu’un long discours » … Découvrez le cas de Boulanger, l’un de nos clients qui a fait de la Mobilité Interne la 1ère source de ses recrutements. Surtout n’hésitez à nous partager vos best practices et expériences concernant la Mobilité Interne en commentaire 😉 !

[1] Résultats chez nos clients KeycooptSystem

[2] Selon l’Etudes HAYS sur les rémunérations et la Mobilité Interne en 2019