Développer et optimiser sa stratégie de fidélisation… Quel enjeu ! Et quel casse-tête … Plus « courtermistes » et sur-sollicités, ces talents si précieux, ont toutes les cartes en main face aux employeurs. Et si ce n’était pas totalement vrai ? Et si nous, recruteurs, avions une carte à jouer pour faire diminuer le turnover, estimé à 15% en France [1] ? …Et si notre Joker était la Mobilité Interne ? Explications …

60% des collaborateurs préfèreraient la mobilité interne [2]

Selon l’étude du cabinet Hays sur les tendances de recrutement en 2019, parmi les différentes pistes de développement et de réflexion RH, la mobilité interne apparaît, encore, comme un potentiel sous-exploité dans la fidélisation des Talents.

En effet, elle représente moins de 5% des recrutements en 2018 alors que 60% des collaborateurs la choisiraient, si c’était possible, par rapport à une mobilité externe (un changement de poste du collaborateur en dehors de son entreprise (ou toute autre entité de son groupe)). Véritable enjeu des RH contemporaines, le développement d’une stratégie de mobilité interne nécessite de connaître au préalable les raisons qui pousseraient vos collaborateurs vers cette opportunité.

Pourquoi choisissent-ils la mobilité interne ?

Pour plus de 50% des collaborateurs, la mobilité interne permet de développer ses compétences tout en diminuant les risques liés à la mobilité externe… Ces collaborateurs engagés dans ce processus sont déjà en adhésion avec les valeurs et le fonctionnement de l’entreprise. Evoluer dans un environnement connu et apprécié augmente fortement leur engagement et leur fidélisation.

Pour bien connaître comment est perçue la mobilité interne par vos collaborateurs, voilà les résultats de l’étude du cabinet HAYS.

Avantages - Mobilité Interne VS Mobilité Externe, le point de vue de vos collaborateurs

Qu’est-ce-qui pousse vos collaborateurs à partir ?

Rien d’étonnant ! Pour les candidats/collaborateurs interrogés, l’attrait principal de la mobilité externe par rapport à la mobilité interne est la découverte (de nouveaux projets, de nouvelles compétences, d’un nouvel environnement ou d’une nouvelle méthodologie de travail, d’un secteur d’activité).

Mais pas que…35% des collaborateurs sont sensibles à l’attractivité salariale. Il est vrai qu’il peut être compliqué de lutter contre la surenchère de rémunération concurrentielle, mais cette attractivité de nouveauté, est-elle si incompatible avec la mobilité interne ?

Antoine PERRUCHOT Co-Fondateur Keycoopt

Point de vue d’Antoine PERRUCHOT sur « comment la mobilité interne peut apporter de la nouveauté ? »

« Changer de poste juste pour changer n’est pas une fatalité en soi. Si l’envie de changement née d’un désir de découverte, partir n’est pas la seule option, et c’est même regrettable … Si les perspectives d’évolution interne le permettent, on peut très bien changer 5 fois de postes sans quitter son entreprise.

La mobilité interne n’est pas qu’une affaire d’évolution professionnelle verticale et, d’ailleurs, c’est dans la transversalité qu’elle a son plein potentiel… En effet, une mobilité interne transversale permet d’ouvrir sa vision et sa connaissance de l’entreprise… De préparer les managers de demain ! La transversalité permet d’exploiter, d’acquérir et de découvrir de nouvelles compétences en ayant des responsabilités différentes, un manager différent, des missions et des bureaux différents… La mobilité interne « transversale » offre également beaucoup plus de possibilités que celle verticale, plus rare et plus sélective… C’est évoluer dans un éco-système différent tout en approfondissant la connaissance macro de son entreprise. »

Selon cette même étude, bien qu’une grande majorité des entreprises déclarent inciter leurs collaborateurs à la mobilité interne, 2 collaborateurs sur 3 ne se sentent pas encouragés vers cette éventualité. Et 61% des collaborateurs estiment n’avoir pas assez d’opportunités proposées pour voir un bénéfice à la mobilité interne…

Freins - Mobilité Interne VS Mobilité Externe, point de vue vos candidats

Plutôt qu’un manque d’opportunité, ne serait-ce pas plutôt un manque de visibilité de ces opportunités ? Ou même, un manque de transparence de l’entreprise qui préfère, peut-être à tort, recruter en externe ?

Dans les grands groupes, ETI, PME (moins dans les TPE, quoique) beaucoup de collaborateurs sont peu ou pas au courant des offres ouvertes dans leur entreprise : par manque de visibilité voire d’accessibilité. Souvent, ils doivent faire la démarche de chercher ces offres dans les outils internes (bourse emploi etc.) …Et le contexte actuel fait qu’ils n’ont pas besoin de le faire pour être approchés.

Dans l’objectif d’apporter cette visibilité, cette transparence et de proposer des opportunités ciblées à leurs collaborateurs, les entreprises développent de plus en plus d’outils et programmes internes : Programme de détection des potentiels (revue d’équipe et plan de succession), Programme GPEC, mais aussi des solutions rendant le collaborateur acteur de sa mobilité (comme KEYCOOPT SYSTEM). Propre à l’entreprise et à ses collaborateurs, ces méthodes s’inscrivent dans une véritable politique de mobilité interne réfléchie, construite et déployée…Alors n’oubliez pas, vous avez aussi des cartes à jouer pour fidéliser vos collaborateurs !

Découvrez les témoignages de NORAUTO et BOULANGER, quand mobilité interne rime avec succès !

Découvrez les interviews
Sources
[1] Selon l’étude du groupe HAYS « Preparing for take-off »
[2] Selon l’étude sur les tendances en recrutement et les évolutions de la rémunération en 2019 Cette étude de rémunération a été élaborée grâce à un panel constitué, à l’échelle nationale, de plus de 5 000 candidats et clients de HAYS. https://cloud.email.hays.com/FR_Etude_de_remuneration2019. L’étude dévoile dans un 1er temps les tendances de recrutement pour ensuite se focaliser sur les rémunérations sur plus de 20 secteurs d’activité.  Lors de l’étude, le cabinet HAYS a également interrogé candidats et entreprises sur la mobilité interne et l’activité freelance afin d’en tirer les tendances 2019