Depuis mai 2021, Keycoopt System* accompagne le Groupe Lesaffre dans la digitalisation et l’animation de son programme de mobilité interne. Dans ce cadre, nous avons eu le plaisir de recevoir Sandrine Lamidon, Group HR Development Director du Groupe Lesaffre, lors de la 3ème édition de Saloon RH. Elle a évoqué, avec nous, les enjeux de la mobilité interne pour le Groupe. Nous vous les partageons. 

Et si vous voulez en savoir plus, Sandrine Lamidon nous partagera, dans un second article (à découvrir prochainement ou déjà dans le replay de son intervention), les actions qu’elle a mises en place pour motiver ses collaborateurs à entreprendre des mobilités et les facteurs clés de succès de cette stratégie.

Groupe Lesaffre - Keycoopt System

Le Groupe Lesaffre est le leader mondial de la production de levure panification – boulangerie, santé humaine, santé animale et protection des plantes. Il représente aujourd’hui 10 700 collaborateurs répartis dans plus de 69 usines et 50 pays 

1er des enjeux de la mobilité interne  : S’armer face à la guerre des talents 

Sandrine Lamidon DRH LESAFFRE Enjeux de la Mobilité Interne

Sandrine Lamidon, Group HR Development Director du Groupe Lesaffre

Bien que leader de son secteur, le Groupe Lesaffre doit composer avec les difficultés de recrutement liées au manque de candidats.

En instaurant une politique de mobilité interne, l’entreprise agit auprès de ses collaborateurs en toute transparence sur les offres d’emploi en cours et à venir, ainsi que sur les parcours professionnels possibles. Les collaborateurs ont la capacité de se projeter et de connaitre les options de parcours proposées.

La mobilité interne leur offre ainsi des perspectives de carrière et permet de travailler une expérience collaborateurs correspondant vraiment à leurs attentes.

Enjeu n°2 : Attirer les milléniaux  

Dans l’objectif de préparer le futur, les jeunes profils sortis d’école sont très convoitésPour le Groupe Lesaffre, former des “jeunes” sur ses activités est un véritable enjeu pour l’avenir. Et pour les attirer, il fauredoubler d’efforts, même pour un acteur leader sur son marché ! 

Les milléniaux n’ont pas les mêmes attentes que leurs prédécesseurs. 20 % des salariés considèrent la mobilité interne comme un nécessité, 35 % comme une opportunité : les chiffres de la mobilité interne sont assez parlants ! 

Ils sont en demande de transparence de la part de leur employeur et ne sont pas forcément en recherche de carrière ascendante « classique », mais plutôt d’aventures professionnelles enrichissantes

Ici encore, la mobilité interne est un atout. Elle met les collaborateurs en situation de responsabilité sur leur parcours. Leur permettant d’être acteurs ! 

Enjeu N°3 : Assurer une transformation

Dans un contexte de transformation, avoir des candidats qui connaissent déjà l’entreprise évite le « rejet de greffe ».

Recruter sur un poste, une personne qui était déjà dans l’entreprise a de nombreux avantages pour le Groupe Lesaffre. Le candidat connaît déjà : 

  • Le contexte du groupe, 
  • Ses valeurs,  
  • Sa culture,  
  • Le secteur d’activité  
  • Et parfois même l’équipe.  

La mobilité interne diminue donc grandement les risques d’incompatibilité et assure une prise de poste plus efficace, car le candidat interne est déjà familier avec son environnement de travail. 

Avec une acculturation facilitée et une expertise consolidée, ces « nouveaux » collaborateurs performent plus et plus vite, assurant à l’entreprise une compétitivité face à ses concurrents.  

Par exemple, chez le Groupe Lesaffre, un directeur technique accompli a besoin d’une « formation terrain » de 15 ans pour connaitre et maitriser les tenants et aboutissants de son poste. Il est donc primordial pour le Groupe de maintenir ses compétences en proposant des parcours internes de carrière. 

Enjeu n°4 : Développer la coopération dans l’entreprise   

Les entreprises exerçant plusieurs activités ont souvent tendance à fonctionner en silo.

C’est notamment le cas de Lesaffre : le domaine de la levure de panification et le domaine de la santé animale, par exemple, ne communiquent pas. La mobilité interne permet de casser les frontières et de créer des passerelles entre les environnements.

Elle enrichit les méthodes de travaildéveloppe la coopération et permet de mixer les compétences. Ce sont les principaux enjeux auxquels la mobilité interne répond : des fondamentaux stratégiques pour l’entreprise. 

De par son expertise et son activité de niche, le Groupe s’appuie dans la durée sur les compétences acquises par les collaborateurs dans un processus de formation continue. Il propose donc des parcours de carrières extrêmement variés. En plus du maintien des compétences, la mobilité interne est un enjeu pour le Groupe car elle représente un moyen de conserver et de pérenniser son ADN forte.

Pour répondre aux enjeux de mobilité interne, Sandrine Lamidon nous conseille 5 actions  pour motiver ses collaborateurs à entreprendre des mobilités :

  • Déployer un outil digital
  • Construire un projet managérial autour de la mobilité 
  • Donner une exclusivité interne avant l’externe 
  • Permettre une candidature interne aussi simple qu’en externe
  • Ouvrir des lignes directes pour recevoir l’accompagnement des DRH  

 

Un grand merci à Sandrine Lamidon pour son intervention lors de la 3ème édition de Saloon RH (à redécouvrir en replay) !

*Keycoopt propose aux entreprises de développer le recrutement par la cooptation et de favoriser la Mobilité Interne grâce à sa solution digitale et collaborative, Keycoopt System. La plateforme collaborative (en mode Saas et en marque blanche) diffuse les offres d’emploi disponibles auprès des collaborateurs. Ces derniers peuvent, depuis la plateforme et en quelques clics : postuler, recommander (coopter) ou partager sur leurs réseaux sociaux les offres d’emploi .