1. Définition de la cooptation, késako ?

Etymologiquement, le terme « cooptation » est issu du verbe latin « cooptatio, onis » qui signifie « élire » ou encore « incorporer ». A tort, il est parfois renommé « cooptage ».

La cooptation repose avant tout sur l’entretien et l’activation d’un réseau (personnel ou professionnel) pour obtenir des recommandations dans le cadre d’une recherche de talents ou d’emploi. Cette pratique met en lien un recruteur, un candidat, et un collaborateur / auteur d’une recommandation (= coopteur ) .

Par exemple : Elisabeth recommande son ancien collègue Samuel pour un poste de contrôleur de gestion à pourvoir chez EDF.

Dans le cas du recruteur, qui a un ou plusieurs postes à pourvoir, la cooptation est un outil de choix.

Par la sollicitation du réseau, interne ou externe à l’entreprise, il va obtenir des recommandations et des candidatures qualifiées (lien vers page avantages). Il peut notamment être mis en relation avec des profils atypiques ou difficiles à atteindre.

Pour le collaborateur-coopteur, sollicité par son entreprise.

La cooptation permet de le valoriser, de l’inclure dans la stratégie de son entreprise …Et de l’impliquer dans la constitution des équipes avec qui il va travailler. Également, la recommandation lui permet de valoriser son réseau et son coopté, dont il reconnaît les compétences et la qualité !

Pour un candidat (en poste ou non).

Ouvert à de nouvelles opportunités professionnelles ou non, la cooptation représente une belle opportunité. Proactif, il peut aussi solliciter son réseau personnel ou professionnel. Il peut alors être recommandé auprès de recruteurs potentiels ou être informé de nouvelles opportunités (avec des offres d’emploi dont il n’avait pas nécessairement connaissance).

Ce système de recrutement va souvent de pair avec une gratification : si la cooptation est fructueuse (qu’elle aboutit à un recrutement), les personnes à l’origine de la recommandation peuvent percevoir une prime de cooptation.

2. Cooptation … ou piston ?

A tort, la cooptation a longtemps été associée au « piston ». Vous savez, ce CV que vous transmettez à votre patron pour aider votre petit frère à trouver un emploi.
Cette confusion est souvent présente lorsque la cooptation est pratiquée de manière artisanale, non officielle ou incluse dans une stratégie RH.

Aujourd’hui, mieux connue et organisée, la définition de la cooptation pâtie moins de cette idée reçue, voire se distingue clairement du piston.  Pour vous donner une idée :

1/ Par la cooptation, on recommande quelqu’un pour ses compétences (et non pour l’affection qu’on lui porte ou les liens familiaux existants).

2/ La cooptation est une technique « transparente ». Contrairement au piston qui est dissimulé, la cooptation est, elle, une méthode reconnue et valorisée.

C’est pourquoi une prime de cooptation peut être décernée, dans certaines entreprises, à chaque personne dont la recommandation a débouché sur un recrutement. Parfois la « récompense » n’est pas une prime, mais peut être : un cadeau, un chèque cadeau, voyage, etc. Si vous souhaitez en savoir plus, voici un article consacré aux pratiques liées à la prime et récompense de cooptation.

De plus, lorsqu’une personne émet une recommandation, elle met en jeu sa crédibilité, notamment s’il s’agit de sa propre entreprise. Toutefois, cette proposition reste à la discrétion du recruteur. C’est lui qui choisira, en dernier lieu, la personne qui rejoindra l’entreprise.

3. Focus sur la cooptation en entreprise, dite cooptation interne.

la cooptation définition c'est quoi

« Je suis à la recherche d’un profil polyvalent, qui parle couramment le mandarin, habite dans le Nord de la France, qui a une excellente connaissance de l’univers de la restauration et du luxe et qui est aussi mobile … ». Les recruteurs le savent, trouver le bon candidat peut parfois se révéler fastidieux.

Dans ce cadre, la cooptation se révèle être un moyen de sourcing efficient. Ce modèle s’est réellement développé au début des années 2000, notamment avec l’émergence d’internet. La cooptation a pour objectif d’obtenir des recommandations qualifiées et en lien avec les attentes et valeurs des entreprises.

Aujourd’hui, la recommandation, comme moyen de recrutement, séduit et se démocratise :

  • 89% des entreprises utilisent la cooptation comme méthode de recrutement (QUAPA 2019).
  • 56% des ETI et Grand Groupe ont utilisés cette méthode pour recruter leurs cadres en 2020. (APEC 2021).

La démarche se démocratise aussi auprès des collaborateurs… Plus seulement auprès des recruteurs…La cooptation interne (sollicitation du réseau interne de l’entreprise) est l’approche de la cooptation qui se développe le plus.

Comment fonctionne la cooptation en entreprise ?

En effet, de plus en plus d’entreprises utilisent la cooptation en interne pour leurs recrutements. Elles font alors appel à leurs collaborateurs pour qu’ils relaient auprès de leurs réseaux les offres d’emploi à pourvoir.

Les collaborateurs deviennent des acteurs à part entière des processus de recrutement et sont impliqués dans le sourcing des candidats. Ils sont également informés en temps réel des offres d’emploi disponibles au sein de leur entreprise, ce qui peut favoriser la mobilité interne. C’est ce que propose la solution Keycoopt System (à noter qu’avec la solution Keycoopt System, nos clients recrutent 20 à 35% de leurs nouveaux collaborateurs grâce à la cooptation via notre plateforme)

La cooptation interne ne s'arrête pas aux collaborateurs.

Reprenons la définition initiale de la cooptation : l’activation d’un réseau dans le cadre de recrutements. Ainsi la cooptation interne concerne aussi l’écosystème global de l’entreprise : clients, alumni, fournisseurs….

Engager ses collaborateurs dans la démarche de cooptation n’est finalement qu’une première étape (et non des moindres)… mais le potentiel de la cooptation peut être élargi ! En intégrant tout l’écosystème de l’entreprise dans cette stratégie de cooptation, l’entreprise va multiplier ses chances de recruter des talents de qualité. Meilleurs clients, meilleurs fournisseurs, stagiaires, anciens collaborateurs… autant de personnes qui connaissent l’entreprise et qui pourraient recommander des talents !

4. S’outiller pour plus d’efficacité : la solution Keycoopt System.

Keycoopt System

Lancé en 2015, le logiciel de recrutement Keycoopt System permet aux entreprises de positionner leurs collaborateurs au cœur de leur stratégie de recrutement et de Talent Management ! 

Initialement conçut pour démocratiser, professionnaliser et déployer à grande échelle la cooptation au sein de l’entreprise, la plateforme digitale collaborative (accessible en SaaS) permet aussi de déployer une approche proactive autour de la mobilité interne. 

Via la plateforme, les collaborateurs peuvent : 

  • avoir accès à toutes les offres internes, renforcé par des emailing push ciblés,
  • recommander ,
  • postuler ,
  • partager sur les réseaux sociaux. 

A la clé : un recrutement moins cher (réduction de 50% des coûts), plus rapide (recrutement en 20 jours contre 60 jours en moyenne), des collaborateurs devenus acteurs du recrutement et un développement de la marque employeur.

La cooptation, Késako ? [ Définition ]

Les avantages et inconvénients de la cooptation

Qu’est-ce qu’un programme de cooptation ?

Prime de cooptation – Qu’est ce que c’est ?