Pour gagner du temps lors du processus de recrutement et faire rimer réactivité, agilité et qualité des profils sélectionnés… Il faut trouver des alternatives aux entretiens physiques (parfois impossible à faire, nous le constatons encore en ce 2ème confinement) ! Pour cela, de nouvelles méthodes de recrutement ont fait leur apparition, il y a quelques années, comme les entretiens vidéo différés.

Ces méthodes d’entretien alternatives ont connu un pic d’utilisation lors du 1er confinement et leur intérêt perdure. Maintenant 55% des candidats s’attendent à passer un entretien vidéo, et cela dès la phase de candidature.[1]

Alors êtes-vous prêt à faire passer des entretiens vidéo différés ?

1. Entretien vidéo différé, Késaco ?

Concept venu d’Outre-Atlantique, l’entretien vidéo différé s’est imposé en quelques années en France comme un moyen de recrutement innovant.

Cette méthode est utilisée par les entreprises pour sélectionner des candidats qualifiés pour un poste donné. Concrètement, le candidat répond en vidéo, via sa webcam ou son smartphone, à quelques questions définies au préalable par le recruteur.

L’entretien vidéo différé peut être utilisé à différentes étapes du recrutement. Certaines entreprises l’emploient en seconde étape du recrutement, après avoir présélectionné des candidats sur la base de leur CV. D’autres y ont recours en première étape, tous les candidats postulent alors en vidéo !

Entretien vidéo différé VS entretien vidéo "classique", une différence ?

Il existe une différence essentielle entre l’entretien vidéo « classique » et l’entretien vidéo différé. Pour un entretien vidéo « classique » effectué en “live”, votre candidat et vous-même doivent être connectés au même moment sur une même plateforme.

A l’inverse, l’entretien vidéo différé permet au candidat de répondre aux questions que vous aurez préenregistrées lorsque cela l’arrange le plus, notamment le soir ou le week-end. Sans qu’il soit nécessaire de trouver un créneau horaire commun.

Par ailleurs, vous pourrez ensuite visionner les réponses, au moment opportun, et sélectionner les profils correspondant le plus à vos attentes.

2. L’entretien vidéo différé, une méthode avantageuse.

À ses débuts, l’entretien vidéo différé était surtout utilisé pour le recrutement de jeunes talents, stagiaires ou alternants. Mais nous l’avons vu pendant le confinement, l’entretien vidéo différé peut être utilisé pour tous les types de postes et tous secteurs confondus.

De plus, les cas d’usage sont nombreux. Certaines entreprises, notamment les entreprises du secteur informatique (ESN par exemple), utilisent l’entretien vidéo différé en dernière phase du recrutement. Cela leur permet d’avoir une vidéo de présentation des consultants qu’ils pourront envoyer à leurs clients.

Les avantages

On le sait, les « softskills » (ou compétences comportementales) sont de plus en plus importantes pour les entreprises. Près de 99% des recruteurs seraient même inflexibles sur ce point ! [2]
Dans un contexte où les technologies évoluent très vite et où les compétences techniques deviennent rapidement obsolètes, les entreprises recherchent des candidats dotés d’un fort potentiel, en capacité de s’adapter facilement.
Or, il est parfois difficile pour les recruteurs qui lisent le CV d’un candidat de détecter ses softskills.

La vidéo représente alors une vraie plus-value puisqu’elle fait ressortir les compétences et la personnalité des candidats. Elle replace l’humain dans la pré-sélection.

Elle permet d’en apprendre davantage sur eux, comparé à un simple appel téléphonique, puisqu’elle offre l’opportunité au recruteur de porter une attention particulière à la communication non-verbale (gestes, attitudes, expressions faciales, etc.), ce qui peut être très utile pour certains postes (de commerciaux par exemple).

L’entretien vidéo différé, en plus de posséder tous les avantages de l’entretien vidéo, fait gagner du temps (et de l’efficacité) aux recruteurs et aux candidats, car il peut être visionné ou être effectué au moment le plus opportun pour chacun.

advantage entretien vidéo différéGrâce à la vidéo, vous pouvez ainsi :

  • Faire passer un entretien timé (10min) dans lequel votre candidat ira à l’essentiel sur son parcours tout en étant préparé. Vous aurez les informations techniques mais également essentielles pour votre candidat.
  • Voir par la vidéo ce qui n’aurait pas pu être transmis par le CV : gestuel, façon d’être, gestion du stress, réactions, etc.
  • Vous détacher des éléments « superficiels » mais rédhibitoires : comme une orthographe approximative, par exemple, diminuant la qualité de la candidature, bien que le poste ne nécessite pas une exemplarité sur le sujet.

Passer un entretien vidéo différé est plus engageant pour vos candidats, seuls les plus motivés le feront.

Vous aurez donc peut-être moins de candidatures, mais celles-ci seront plus motivées ! (et donc aussi moins de ghosting candidat ! )

En réduisant aussi le nombre de candidatures non pertinentes, vous vous laissez ainsi le temps pour analyser les vidéos.

3 chiffres à retenir.

  • 50% de temps gagné pour les recruteurs [3].
  • Un turnover des nouveaux embauchés diminué de 30% (car plus motivés et engagés). [4]
  • 25 à 30% des CV « repêchés » par les recruteurs. [4]

L’expérience de vos candidats également améliorée !

L’entretien vidéo différé est avantageux pour les candidats puisqu’ils peuvent  :

  • Se différencier des autres candidats, grâce aux fameuses softskills révélées. L’entretien différé donne la parole à vos candidats !
  • Éviter des déplacements inutiles. Les candidats qui se présentent par le biais d’un entretien vidéo différé économisent grâce à cela du temps et de l’argent. Un avantage considérable, notamment s’ils sont basés dans une autre ville.
  • Passer leur entretien quand ils le souhaitent. L’entretien vidéo différé est la solution idéale pour des candidats en poste, qui ne peuvent pas facilement s’absenter pendant les horaires de bureau, ou encore pour ceux qui sont basés à l’étranger.

NB : pour une expérience candidat optimale, découvrez aussi comment organiser vos retours candidats plus efficacement ! 

3. Comment s’y préparer ?

En fonction de vos besoins, et du niveau d’évaluation souhaité, vous pouvez tout simplement  :

  • Proposer un entretien sous forme libre : votre candidat s’exprime autour des 4-5 grandes questions pour retracer son parcours et ses motivations pour le poste.
  • Établir, avec les managers concernés, un questionnaire sur-mesure pour plus de spécificité.
  • Enregistrer les questions en vidéo pour rendre l’expérience plus chaleureuse.

Vous pouvez également compléter votre évaluation en intégrant différents tests écrits .

bonne pratique entretien vidéo différéVeillez toutefois à ne pas trop en demander tout de suite !

Si l’entretien vidéo différé se situe en amont de votre sélection, il vous faut respecter le parcours du candidat : fluide, rapide et pertinent. La présélection doit d’être rapide pour vous, mais également pour votre candidat.
Les tests plus poussés pourront se faire après les entretiens.

L’entretien vidéo différé est une méthode d’évaluation de recrutement qui séduit de plus en plus d’entreprises soucieuses de gagner du temps, pour vous (recruteurs) et pour vos candidats. Cela permet également d’affiner la sélection et d’optimiser ainsi le sourcing de candidats de qualité. Cela vient compléter le panel des méthodes de recrutement innovantes (telles que la cooptation , la gamification, l’IA recruiting, etc.) pour optimiser les recrutements.
A vous de jouer !

Et pour en savoir plus sur le recrutement à l’ère du digital, découvrez notre Guide collaboratif

[1] Enquête Walter People 2020 auprès de 1 000 candidats pendant la période de confinement

[2] Selon une étude menée par RégionJobs en 2017.

[3] Enquête EasyRecue 2019

[4] Enquête VisioTalent 2019